Comme à chaque hiver depuis de nombreuses années, le Festival d’hiver a rendu heureuses plusieurs familles de Saint-Hippolyte. Cette année, le festival a eu lieu le 8 février de 10 h 30 à 15 h. Le gros soleil et la température digne d’une bonne journée d’hiver ont fait en sorte que ce fut une journée idéale.

Les jeux gonflables

Des installations de jeux gonflables étaient présentes sur place. Plusieurs enfants ont profité de ces structures offertes par Aérofun. Les modules colorés étaient surtout occupés par les jeunes de 2 à 12 ans et de gros sourires arboraient leur visage lorsqu’ils s’amusaient. De beaux souvenirs resteront dans leur tête, car les jeux gonflables sont inoubliables.

 

 

Les animaux

Durant la fête, sept animaux étaient présents. C’était la ferme Sugar Hill qui a offert le service de ses animaux. Les enfants ainsi que leurs parents pouvaient avoir la joie de les nourrir au prix de quelques cents. C’était la première fois que cette ferme participait à cet événement. On pouvait observer âne, lamas, moutons et chèvres. Les familles pouvaient admirer les animaux de la ferme ou bien prendre de drôles de photos avec eux.

Le parcours et le mur d’escalade

Le parcours et le grand mur d’escalade ont été organisés par Gym X. Le long parcours qui offrait plusieurs défis a eu beaucoup de succès auprès des jeunes. Il mesurait plusieurs mètres et le trajet proposé était constitué d’échelles et de grandes et petites plateformes. Le mur d’escalade était très haut. Celui-ci, comme le parcours, faisait dépenser beaucoup d’énergie aux enfants. Le mur d’escalade était très sécuritaire et était surveillé de près par des employés de Gym X.

 

 

 

 

Les légendes

Une conteuse de légendes québécoises était aussi sur place. Elle se nomme Stéphanie Lépine. C’était sa 5e participation au fameux Festival d’hiver. Elle racontait de vrais contes québécois autour d’un beau gros feu. Cela permettait aux jeunes de prendre une pause au chaud tout en écoutant des histoires étonnantes. Ces contes tant adorés par les familles s’adressaient aux personnes de tous âges. « Ce que j’aime des légendes québécoises, c’est qu’il y a souvent une partie de vrai, mais qu’il y a aussi une partie fantaisiste et imaginative et c’est là que le plaisir est encore plus présent », commentait la conteuse Stéphanie Lépine, enseignante d’art dramatique à la nouvelle école de Saint-Hippolyte. Elle a aussi animé la chasse au trésor.

La chasse au trésor

Vers 14 h 30, il y a eu une chasse au trésor. Environ 125 jeunes excités ont participé avec beaucoup d’énergie à cette chasse aux pièces d’or. Une quinzaine de bénévoles ont aidé les jeunes. Ils ont aussi surveillé la sécurité des enfants durant la journée. Comme mentionné précédemment, c’était une chasse de pièces d’or. Les participants devaient trouver les pièces cachées dans la neige. La section où étaient cachées ces pièces d’or était proche du sentier de patinage et était délimitée par des rubans. Une fois que les enfants avaient ramassé leur grand prix, ils pouvaient aller l’échanger contre une collation tels que des jujubes ou des carrés Rice Krispies à la guimauve.

La glissade

La glissade était fabriquée en neige. Plusieurs crazy carpets étaient prêtés pour dévaler la pente. Les parents et leurs enfants s’amusaient à descendre ensemble. Parfois les enfants laissaient aller leur imagination et s’inventaient des façons de s’amuser dans la grande pente enneigée.

 

Souque à la corde et compétition de bac recyclage

À quelques reprises durant la journée, il y a eu le souque à la corde et une compétition de bac de recyclage. Les personnes qui jouaient à ces jeux ont eu beaucoup de plaisir. La belle animation et la musique ont fait en sorte que ce fut encore plus agréable. La compétition de bac de recyclage consistait à placer une personne dans un petit bac de recyclage et qui se fera pousser par son coéquipier. Comme la plupart des courses, le but est de franchir la ligne d’arrivée en premier. Généralement, les parents faisaient équipe avec leurs enfants. Le souque à la corde était aussi une petite compétition amicale. Il y avait deux équipes, une à chaque bout de la corde. Le but de ce jeu était de tirer plus fort que l’autre équipe et de les faire dépasser leur frontière.  C’était hilarant et intéressant à faire.

La Conserverie

Le camion de nourriture de rue La Conserverie était présent sur le terrain du festival. Celui-ci offrait de la nourriture si on avait un petit creux. Il y avait des frites, de la poutine, des hot dogs, des cheeseburgers et quelques autres repas. Il était stationné près du feu, où se trouvait la conteuse.

Merci spéciaux

Parmi les 350 personnes qui sont venues, quelques-unes d’entre elles ont beaucoup aidé. Un merci spécial au club Quad des Basses-Laurentides qui a fourni de l’aide afin de gérer le stationnement. Merci aussi aux généreux bénévoles qui se sont inscrits à l’aide de la plateforme de bénévolat Simplik.io.