• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Rhéal Fortin veut connaître l’opinion des Hippolytoises et Hippolytois

Rhéal Fortin veut connaître l’opinion des Hippolytoises et Hippolytois


Alors que débute la saison estivale, le député de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, souhaite connaître les préoccupations des citoyennes et des citoyens de la municipalité de Saint-Hippolyte relativement à la sécurité sur les lacs.

 

« La navigation est une compétence fédérale exclusive qui n’est malheureusement pas déléguée au gouvernement du Québec ou aux municipalités. À mon avis, elle devrait l’être. Au cours de la dernière campagne électorale, des citoyennes et des citoyens de Saint-Hippolyte m’ont interpellé à ce sujet et plus particulièrement à propos de la vitesse des embarcations et des préoccupations environnementales que ça amène. Je veux qu’on travaille à solutionner le problème », d’expliquer le député.

 

« C’est évident que les fonctionnaires fédéraux responsables des limites de vitesse sur les lacs ne peuvent couvrir avec rigueur et justesse l’ensemble du territoire de la fédération canadienne. Un fonctionnaire ayant son bureau sur la rue Spark à Ottawa n’a aucune idée de ce qui se passe sur le lac de l’Achigan à Saint-Hippolyte! », d’illustrer Rhéal Fortin.

 

« Je veux connaître l’opinion des riverains et de l’ensemble de la population de Saint-Hippolyte sur cette question. J’interviendrai ensuite personnellement auprès du ministre des Transports, Marc Garneau. Des solutions sont possibles et doivent être mises en place. Pourquoi pas une délégation de compétence du fédéral en faveur de Québec qui confierait ensuite la gestion aux municipalités ? Ça se fait déjà dans d’autres domaines et ça va dans le sens de cette fameuse collaboration que nous promettent de façon récurrente tous les premiers ministres fédéraux depuis des lustres », d’ajouter le député de Rivière-du-Nord.

 

Consultation

Les citoyennes et les citoyens de Saint-Hippolyte recevront, au cours des prochaines semaines, un document émanant du bureau du député pour les inviter à partager leurs expériences personnelles sur les lacs de la région. « Je m’engage à faire parvenir une copie des réponses du sondage au ministre Marc Garneau. La sécurité c’est l’affaire de tous et il faut que le gouvernement fédéral assume ses responsabilités ou accepte de les déléguer avec les ressources nécessaires », de conclure Rhéal Fortin.