Dans nos sociétés contemporaines, nous sommes tous prêts à mettre de côté quelques-uns de nos principes (par exemple, faire des économies) afin de nous assurer que l’on atteigne un certain niveau de confort. Mais qu`est-ce que le confort, un concept souvent lié au luxe et à l’extravagance ?

 

Primo. Le mot confort est dérivé originalement de la notion « ce qui rend fort ». Donc, le confort est associé à un espace de temps que l’on utilise afin de se renforcer, de reprendre des forces, de se requinquer, de se fortifier ou de recharger ses batteries.

Secundo. Dans la plupart des cas, le confort se réfère à une situation matérielle ou physique et parfois psychique, exigeant un certain investissement de temps et d’argent. On cherche désespérément une zone de confort maximum. Tomes a dit que « si l’argent ne fait pas le bonheur, il permet au moins d’être malheureux dans le confort ».

Tertio. Il faut être conscient que le confort a une signification totalement différente pour chaque personne. Le confort est très individualiste. Toute activité « confortable » prend une valeur particulière pour chacun d’entre nous. Lire un bon livre, dormir dans un lit moelleux, se détendre en pyjama devant un feu de foyer avec une bonne boisson, conduire une voiture luxueuse, porter des vêtements intérieurs qui sont chauds, chers, chics, chéris, choyés tout en flattant son chat ou son chien. Les variations sont multiples.

Quarto. Le confort est immédiatement relié à une sensation de bien-être. Il n’existe rien de négatif à être confortable. Bien que plusieurs disent qu’il est bon de sortir parfois de sa zone de confort pour bien faire face aux réalités de la vie, il faut tout même atteindre un certain degré de satisfaction personnelle dans le confort. Il faut toutefois bien identifier les éléments qui composent ou favorisent notre confort et d’y avoir recours de temps en temps.

Quinto. Le confort est indubitablement associé à une activité qui exige l’emploi de plusieurs de nos cinq sens. Aller marcher (voir des paysages) dans la forêt (odeur des pins, chants des oiseaux) avec un bon café (goût) ou manger un bon repas intime à la lumière de chandelles en sont de véritables exemples. Le confort est une sensation.

Sexto. Le confort génère une tranquillité d’esprit, car nous sommes à notre aise. Le refuge ou l’espace vital ainsi créé par le confort nous place dans une ambiance qui facilite la relaxation et les pensées positives. On cherche le confort et on se doit de le valoriser. « La zone de confort véritable est lorsque le rêve est réalisé », constate Favour.

Septimo. Les éléments qui forment le confort changent drastiquement avec le temps. Nos goûts changent avec l’âge et avec les moyens qui sont à notre disposition. Effectivement, toutes sortes de créations de nouveaux loisirs ou d’ameublements sont maintenant disponibles avec des tons et intérêts variés.

Octavo et Ultimus. L’hiver avec ses longues nuits et les aléas reliés aux bourrasques et autres tempêtes de neige semble être une saison idéale pour se placer dans une situation de confort. Profitez-en.

Auteur de l'article