La Maison Aloïs, la maison chaleureuse, la maison réconfort

 Vivre au jour le jour avec une personne présentant des troubles cognitifs, c’est vivre un deuil progressif et permanent. Le proche aidant veut le mieux pour la personne aimée, vise le bien-être, des journées empreintes de tendresse, la sécurité et la préservation des capacités encore présentes.

 

Au fil de la maladie, la tâche s’alourdit, devient harassante et écrasante. En plus il faut endosser toutes les responsabilités et accomplir tout le travail quotidien. Pour être en mesure d’aider et de donner le meilleur de soi, il faut soi-même aller bien, donc éviter l’épuisement. Ce n’est pas toujours simple de trouver le temps de voir ses amis, de continuer à faire ses activités préférées. Des alternatives sont à votre portée.

 

La Maison Aloïs Alzheimer des Laurentides

Située à Saint-Jérôme, elle fut fondée en octobre 2002, afin de répondre aux besoins de la communauté. Avant la pandémie, la Maison Aloïs était ouverte cinq jours par semaine et accueillait sur une base régulière jusqu’à 120 personnes souffrant d’Alzheimer ou de problèmes cognitifs. Actuellement, c’est ouvert trois jours et avec des groupes réduits.

 

Accueillir est vraiment le mot approprié, car à l’arrivée le sourire est de mise. Les participants sont pris en charge et des activités diverses leur sont proposées. Le yoga, les Quizz, la gymnastique sur chaise, les exercices de langage, la danse, la musique et la zoothérapie font partie du programme. Les échanges, le dîner et les collations prises collectivement ajoutent à la socialisation. Les participants aiment se retrouver chaque semaine; ils s’y sentent traités avec dignité, car on se soucie de leur rythme et de leurs intérêts. « Ici on ne sent pas de jugement. » Outre les activités de stimulation, on y évolue en toute sécurité. Les éducateurs, éducatrices, bénévoles et autres personnels se montrent chaleureux envers les proches aidants qui viennent conduire ou chercher la personne dont ils prennent soin.

 

L’horaire très souple permet l’arrivée et le départ sans aucune contrainte ente 8 h et 16 h. Cette journée permet au proche aidant de bénéficier de liberté, ce dont il a tant besoin. Le coût d’une journée s’élève à 25 $.

Le répit à domicile

Depuis janvier la Maison Aloïs offre du répit à domicile sur une base régulière. Il offre de nombreux avantages tant pour le proche aidant que pour la personne accompagnée. Cela élimine le temps de déplacement et donne plus de latitude aux proches aidants qui peuvent s’absenter en toute quiétude. Le patient reste chez lui avec ses points de repères habituels ce qui diminue son taux d’anxiété.

 

L’animatrice établit une relation privilégiée, propose des stimulations intéressantes et adaptées au rythme de la personne. Ses encouragements, ses commentaires positifs, sa souplesse pour répondre à ses goûts sont très appréciés. C’est une aide personnalisée intéressante.

La Maison Aloïs propose des blocs de 4 heures pour 25 $.

 

Articles à venir :

Le dépannage occasionnel, la popote roulante, le répit vacances, l’écoute et le support individuel, les groupes de soutien.