• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Des oasis pour les monarques à Prévost et à Saint-Hippolyte

Des oasis pour les monarques à Prévost et à Saint-Hippolyte


Des plantations d’asclépiades ont été réalisées un peu partout au Québec dans le cadre du programme Oasis pour les monarques piloté par Espace pour la vie Montréal. Les villes inscrites à ce programme s’engagent entre autres à créer des oasis de verdure spécifiquement adaptées aux besoins du papillon.

 

Bonne nouvelle : les villes de Prévost et de Saint-Hippolyte auront dès ce printemps ces oasis sur leur territoire. Cinq oasis pour les monarques seront créées à Prévost (deux au parc des Morilles, deux au clos des Réas et une à la vieille gare) et une à Saint-Hippolyte (derrière la bibliothèque municipale).

Sylvie Fortin, instigatrice du projet

C’est Sylvie Fortin, membre de la Société d’horticulture et d’écologie de Prévost (SHEP), qui a mis en œuvre ce projet en novembre dernier. La SHEP a pu obtenir des subventions pour l’achat de plants et les villes de Prévost (qui est inscrite comme une Ville amie des monarques) et de Saint-Hippolyte ont octroyé les espaces pour les plantations.

 

Mme Fortin, une femme passionnée qui voulait faire quelque chose pour contribuer à la survie du monarque, créera ces six oasis dès ce printemps, juste à temps pour l’arrivée de ce papillon qui revient au Québec au début de juin. Aidée de sept volontaires, elle plantera des asclépiades et d’autres plantes nectarifères sur les sites choisis pour leur ensoleillement et leur calme. Des pierres aidant le monarque à se réchauffer par temps frais et un petit bac de sable humide pour fournir des minéraux feront aussi partie de l’aménagement. De petits panneaux informatifs complèteront l’aménagement. Évidemment, aucun pesticide ne sera utilisé dans ces oasis.

 

Questionnée au sujet de l’importance de préserver l’asclépiade, Sylvie Fortin répond : « Comparons une asclépiade à une cathédrale. Les fidèles qui la fréquentent régulièrement sont les butineurs, les araignées, les fourmis, etc. Les employés directement relié à la cathédrale sont les insectes spécifiques à celle-ci dont la chrysomèle de l’asclépiade, le longicorne de l’asclépiade, l’arctiide de l’asclépiade et la grande punaise de l’asclépiade. Et pour terminer la comparaison, l’ange qui donne sa grandeur à la cathédrale est le monarque. Alors, lorsque vous plantez une asclépiade, vous préservez un patrimoine! »

Un geste à la portée de tous

Créer une oasis est un geste à la portée de tous qui contribue à restaurer les populations de monarques et favoriser la survie d’autres espèces souvent méconnues, mais non moins essentielles. Diane Barriault, co-présidente de la SHEP, souhaite ainsi que les oasis de Prévost et Saint-Hippolyte servent à sensibiliser et éduquer les citoyens à l’importance de planter des asclépiades, bien sûr, mais aussi à la nécessité de sauvegarder la biodiversité.

 

Les résidents de Prévost et de Saint-Hippolyte qui auraient envie de contribuer à l’effort de préservation des monarques pourront se procurer des plants et des semences. À Prévost, il y a eu distribution de pousses et de semences d’asclépiade lors du Rendez-vous environnemental, le 21 mai dernier. Les citoyens de Saint-Hippolyte pourront quant à eux se procurer des plants de vivaces qui attirent les pollinisateurs (quantité limitée) lors de la Journée de l’environnement du 11 juin de 9 h à 13 h, au Centre des loisirs et de la vie communautaire. À noter que la SHEP y tiendra un kiosque d’information lors de l’événement.

 

Pour terminer, voici des liens pour passer à l’action :

Pour une liste de plantes qu’affectionnent les monarques : https://shepqc.ca/oasis-pour-papillons-monarques/