• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Après 24 années dédiées au service public Bruno Laroche quitte la politique municipale

Après 24 années dédiées au service public Bruno Laroche quitte la politique municipale


Le maire de Saint-Hippolyte, préfet de la MRC de la Rivière-du-Nord et président du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides, Bruno Laroche, annonce son départ de la vie politique municipale et ne sollicitera pas de nouveau mandat auprès de ses commettants. Le premier officier de Saint-Hippolyte, bien connu de la région des Laurentides du nord au sud, dit avoir longuement réfléchi avant de faire connaître sa décision. « J’ai consacré au service public 24 ans de ma vie et j’ai toujours voulu m’assurer que les citoyens soient représentés à 100 % de mes capacités, en tout temps. Je ne me serais jamais imaginé faire le travail autrement », affirme d’entrée de jeu Bruno Laroche, fier de la confiance donnée par les Hippolytoises et les Hippolytois pendant six mandats, dont trois à titre de maire.

24 années de passion municipale

« J’ai vécu professionnellement les plus belles années de ma vie à la municipalité et plus dernièrement comme préfet et comme représentant laurentien de tous les élus municipaux.  Je n’ai pas vécu de la politique ; j’aurai plutôt vécu pour la politique : totalement, intensément, pendant 24 ans. Tous ceux et celles qui me connaissent savent à quel point j’ai aimé la politique, parce que c’est un puissant moyen de faire bouger les choses pour le bien-être collectif, de ma municipalité, de ma MRC et de ma région », renchérit le maire Laroche.

Un héritage fort, qui a respecté la capacité de payer des Hippolytois

« Aux Hippolytoises et les Hippolytois, je souhaite leur dire que j’ai la conviction que je vous laisse une maison en ordre. Les finances de la municipalité sont excellentes. La face de Saint-Hippolyte a changée grâce à notre vision commune axé sur l’avenir et j’en suis extrêmement fier. Mon équipe et moi avons permis l’acquisition de nouvelles infrastructures de premier plan pour les citoyens, lesquelles sont subventionnées à plus de 75%. Nous sommes emballés par le projet de parc intergénérationnel du parc Connelly, dont les deux tiers du budget provient d’une subvention. J’ai toujours eu à cœur la capacité financière et fiscale des citoyennes et des citoyens », souhaite-t ’il énoncer.

Bruno Laroche donne son appui à l’équipe de Yves Dagenais

« J’ai énormément confiance aux candidats recrutés pour Saint-Hippolyte par l’équipe Yves Dagenais, à qui je donne mon appui », affirme le maire sortant, révélant n’avoir aucun doute des capacités de son successeur avec qui il collabore depuis les dernières douze années. « Yves Dagenais a une équipe hors-pair, avec les deux conseillères sortantes, Jennifer Oulette et Chantal Lachaîne qui cumulent à elles seules plus de 16 ans d’expérience municipale! Avec l’ajout des quatre nouveaux membres, l’équipe comptera trois femmes et trois hommes compétent-es et dédié-es à l’essor de notre municipalité et notre bien-être », souligne Bruno Laroche.

Et maintenant?

Bruno Laroche indique que bien qu’il continuera d’être un citoyen Hippolytois et Laurentien intéressé, il n’entend pas jouer le rôle de « beau-père » sur la scène municipale ou régionale bien au contraire. « Je me suis offert le plus beau des cadeaux cette année, alors que j’ai débuté une formation en courtage immobilier au cégep de Saint-Jérôme le jour de ma fête en avril dernier et je compte bien devenir courtier en 2022 et de m’y consacrer totalement », précise-t-il en terminant.

Sources : Bruno Laroche, blaroche@st-hippolyte.ca