Sport

Carine Tremblay
L’œuvre de Pierre Thériault : le 48 HEURES VÉLO


La 11e édition de l’événement 48 HEURES VÉLO s’est tenue à Mirabel les 15, 16 et 17 septembre et c’est l’un de nos citoyens, Pierre Thériault, qui en est le fondateur et le producteur exécutif.

Rouler pour la cause
Le 48 HEURES VÉLO implique un parcours à relais, sans pression de distance ou de vitesse, à l’aide d’une équipe de six participants. Chaque équipe doit faire une collecte de fonds minimale de 3 600 $ afin de contribuer à la réalisation du vœu d’un enfant gravement malade. Cet événement de collecte de fonds est le plus important de l’organisme Fait-Un-Vœu Québec.


Un souhait unique
Fondé en 2001 et associé à la bannière Make-A-Wish Canada, de même qu’à la bannière Make-A-Wish International, le volet québécois de l’organisme s’applique à réaliser le vœu d’un petit Québécois de 3 à 17 ans dont la santé est gravement menacée. Chaque vœu est unique : il peut s’agir d’un voyage, d’une rencontre avec une célébrité, d’un cadeau, etc.

De la joie à travers la lutte
Pour l’organisme, réaliser un vœu contribue, par la joie qu’il procure, à encourager l’enfant dans son combat quotidien contre la maladie.

Un nouveau départ
En 2017, l’événement phare de l’organisation a eu lieu sur un tout nouvel emplacement, le circuit ICAR lié à une partie du tablier principal de l’Aéroport Montréal-Mirabel, dans un tracé novateur, plat et dynamique, accessible à tous. L’objectif était 1 500 000 $. Au 15 septembre dernier, Fais-Un-Vœu Québec avait déjà amassé 1 652 331,97 $.
Depuis 1980,Make-A-Wish International a réalisé, avec ses filiales réparties dans divers endroits du globe, plus de 415 000 vœux d’enfants gravement malades.


ctremblay@journal-le-sentier.ca

Photos : Carine Tremblay




Lyne Boulet

Une récolte de 305,000 $


Le 19e tournoi de golf de la Fondation Autisme Laurentides qui s’est tenu à Val Morin le 14 septembre a permis d’amasser l’impressionnante somme de 305000 $. Tous deux co-présidents d’honneur du tournoi, Nicolas St-Vincent et Sylvain Allaire y ont marqué les esprits.

« Nicolas Saint-Vincent a, en plus, couru 68 kilomètres pour attirer l’attention sur le trouble du spectre de l’autisme, indique Guylaine Robert, dg de la Fondation Autisme Laurentides(1). Et Sylvain Allaire a fait un travail colossal depuis janvier 2017. C’est lui le pilier du tournoi ».

Une course éprouvante
Nicolas St-Vincent, ex-Hippolytois et ex-vice-président de l’APLA (2) est lui-même père d’une adolescente autiste. « Lorsqu’on reçoit un diagnostic d’autisme pour notre enfant, notre monde bascule, la solitude nous envahit. La vie des autres continue alors que la nôtre menace de s’arrêter. Il faut alors puiser dans les forces secrètes qui sommeillent en chacun de nous et s’élever, se tourner vers l’action, vers l’espoir. De jour comme de nuit, il faut avancer, parfois accompagné, souvent seul ». « L’autisme est une épidémie silencieuse qui touchera un enfant sur 68 au Québec cette année. Pour souligner cette triste statistique, j’ai couru 68 km d’un trait le 14 septembre. Je suis parti du Centropolis à Laval à 8 h 45 pour terminer au Club de Golf Val Morin afin d’y retrouver nos 180 golfeurs et donateurs à 18 h. Mon épreuve s’apparente à celle vécue par les familles et enfants touchés par l’autisme. J’ai ressenti au long du parcours le doute, la douleur, la solitude, la confusion. Mais toujours, je suis resté en mouvement comme ces enfants doivent continuer à lutter avec leur différence ».


Des amis dans l’action
On se souviendra (3) qu’à l’automne 2016 la Fondation Allaire, présidée par l’Hippolytois Sylvain Allaire, avait amassé la somme de 500,000 $ pour trois organismes régionaux dont la Fondation Autisme Laurentides. « J’y suis peut-être pour quelque chose, avait alors mentionné Nicolas St-Vincent. Sylvain et moi nous nous sommes connus à l’APLA. Nous sommes devenus amis et avons commencé à courir ensemble autour du lac de l’Achigan. Je lui ai parlé de la Fondation Autisme ». Avec la ténacité des coureurs de fonds, ils continuent tous les deux sur leur lancée au profit de causes qui leur tiennent à cœur.

Des répits et des loisirs
Les sommes recueillies par la Fondation sont versées à la Société de l’autisme des Laurentides(4). Il y a plus de 300 jeunes autistes(5) dans les Laurentides. Un budget annuel de 515,000 $ est nécessaire pour financer les répits de fin de semaine, les activités du samedi et les camps de jour. Les coûts de plusieurs autres services dont l’accueil, l’écoute, les soirées, la matériathèque doivent également être assumés. Le 16 août dernier, l’un de ces camps de jour a été organisé au Camp Bruchési à Saint-Hippolyte(6). Il s’agissait d’une journée familiale de plein air. Sylvain Allaire était de l’équipe des organisateurs. Plusieurs familles, dont 21 personnes autistes, ont ainsi pu profiter de la plage et des joies de la navigation sur les pontons, les zodiacs et les motos marines mis à leur disposition. Tous avaient déjà hâte de refaire cette activité l’an prochain... si les fonds amassés le permettent.

(1) http://www.fondationautismelaurentides.org/ (2) APLA : Association pour la Protection du Lac de l’Achigan (3) Article Un vrai compte de fées - http://www.journal-le-sentier.ca/ - Archives : 2016 DEC, p.3 (4) http://www.autismelaurentides.org/
(5) 300 jeunes autistes connus à la Société. Le chiffre réel est probablement plus élevé. (6) Vidéo- camp de jour à Bruchési : http://www.autismelaurentides.org/


lboulet@journal-le-sentier.ca

Photos : Courtoisie




Nicolas Vachon aux championnats du Commonwealth en Australie

Arraché 128kg Nicolas Vachon

Aux championnats du Commonwealth 2017 à Gold Coast en Australie, le 7 septembre dernier en haltérophilie, Nicolas Vachon a réussi un 6/6, sa meilleure performance jusqu’à maintenant!

Préparation pour épaulé-jeté 172 kg. Nicolas Vachon

Il a arraché 121-125-128 et épaulé-jeté 162-167-172 pour un total de 300 kg. « J’ai augmenté mon total de 10 kg depuis ma dernière compétition au mois d’août à Toronto où j’ai réussi 124 à l’arraché et 166 à l’épaulé jeté et de 22 kg depuis les Championnats Canadiens seniors 2017 au mois de mai dernier. Cette performance n’est pas suffisante pour m’assurer une participation aux Jeux du Commonwealth de 2018 qui auront lieu au même endroit en Australie, mais cela m’a permis de m’installer à une position stratégique ».


Avec cette performance Nicolas a terminé en première position du groupe 77 kg B et sixième au classement sur un total de 17 athlètes. Merci de vos encouragements! Pour de plus amples informations communiquez avec : Nathalie Huard (mère) au 450 432 8697 ou Mario Vachon (père et entraîneur) le jour au 514 824 2528.

Photos : Courtoisie