Lac Écho

Code de conduite pour les activités nautiques sur le lac


L'ARLEQ vient de publier un Code de conduite pour les activités nautiques sur le lac. Elle désire que les quatre clubs récréatifs qui opèrent une descente de bateaux puissent intégrer ce code à leurs règlements généraux afin que tous leurs membres soient tenus d'en observer les dispositions. Ce Code traduit en quelque sorte les préoccupations des usagers et riverains qui ont répondu à un sondage effectué au cours de 2014. Ce Code est destiné à créer un climat de civisme, de partage et de sécurité pour tous les usagers du lac tout en protégeant l'environnement menacé d'un lac dont la profondeur moyenne n'est que de 1,9 mètre.
Voici en résumé les points saillants du Code proposé.

1. Priorité aux nageurs et aux embarcations non motorisées, distance minimum à respecter: 20 mètres
2. Le ski nautique et le remorquage se pratiquent à 30 mètres minimum des rives, de 8 h jusqu'au coucher du soleil, sauf pour les restrictions mentionnées au point 6.
3. Les bateaux à fort sillage doivent circuler à plus de 50 mètres des rives et dans une profondeur de 2 mètres et plus.
4. Aucun nouveau bateau à fort sillage ne sera admis sur le lac et seuls les bateaux bénéficiant de la clause grand-père sont permis.
5. La pratique du wakeboarding et du wakesurfing se fera de 12 h jusqu'au coucher du soleil, sauf pour les restrictions mentionnées au point 6.
6. Une Zone d'interdiction (appelée Baie des baigneurs) est délimitée au nord du lac par les Iles Vallerand et Normandin de façon à interdire le wakeboarding, le wakesurfing, le ski nautique et le remorquage de 14 h à 18 heures les samedis, dimanches et jours fériés.
7. La vitesse est réduite à 5 km/hre dans les deux passes situées entre la rive et les Iles Vallerand et Normandin.
8. Les motomarines ne sont pas acceptées aux descentes de bateaux des quatre Clubs récréatifs et les membres s'engagent à ne pas utiliser leur embarcation pour des activités commerciales sur le lac.


À ceux qui voudraient obtenir la copie complète du Code et une carte du lac, veuillez en faire la demande au Club récréatif dont vous êtes membres ou à Michel Lamontagne à: michellamont@sympatico.ca. Nous souhaitons une excellente saison nautique à tous les usagers du lac.

Pour information: Michel Lamontagne, tél.: 450 224-4338.

Paru le 13/04/2015


Des vagues à l’assemblée générale


Le 5 octobre avait lieu, à Saint-Hippolyte, l’assemblée générale annuelle de l’Association des Résidents du Lac Écho/des Quatorze Îles. Plusieurs sujets chauds étaient au menu, principalement rattachés à l’environnement et à la présence de puissantes embarcations motorisées. Antérieurement à l’assemblée générale, le Club des Quatorze Îles a pris soin de prendre le pouls des résidents face à certaines questions critiques reliées à la présence d’embarcations à fort sillage sur le lac. Les réponses au sondage ont démontré que la présence de plus en plus importante de telles embarcations s’avère inquiétante considérant la petite taille du lac et sa faible profondeur. L’absence d’un code d’éthique pour les utilisateurs de ces bateaux entraîne aussi un problème de bruit et de destruction des berges due aux vagues et aux passages répétitifs. Enfin, la grande majorité de la population s’est dite scandalisée par le fait que des activités commerciales, comme des leçons de ski wakesurf, soient pratiquées sur le lac.

La proposition d’un code de conduite

Afin de répondre aux besoins de la population et de préserver la qualité du plan d’eau, un code d’éthique s’ajoutant aux règles fédérales, provinciales et municipales a été présenté. Il serait de la responsabilité des quatre associations récréatives possédant un débarcadère sur le lac de mettre en oeuvre ce code, qui pourrait entrer en vigueur dès le printemps 2015. Entre autres, ce code vise à établir des limites de distance des rives pour les embarcations motorisées, à faire respecter des heures fixes pour la pratique des sports nautiques ainsi qu’à limiter le bruit excessif.

Quatre comités d’étude, une qualité de vie

Étant donné les nombreux sujets traités durant l’assemblée, quatre comités d’étude seront formés pour régler certains problèmes et, ainsi, faire du lac un endroit où il fait bon vivre. Ces comités auraient chacun leur propre mandat, soit de recenser les embarcations motorisées et d’identifier les accès illégaux au lac, de permettre aux centres récréatifs de faire appliquer aux utilisateurs un code de conduite commun, de surveiller l’état de l’environnement autour du lac (particulièrement la présence du roseau commun) et enfin de surveiller et de dénoncer la pratique d’activités commerciales sur le lac.

Pour information: Michel Lamontagne, tél.: 450 224-4338.

Paru le 14/11/2014