Lac Croche

Peu de participants à l’activité du lac Croche, et pourtant que de découvertes


L’activité Secrets du lac Croche : des bactéries aux poissons n’aura malheureusement attiré que 13 personnes cette année. Cependant, ceux et celles qui se sont déplacés au lac Croche le 10 mai pour participer à la journée organisée par six étudiants de l’Université de Montréal, ainsi qu’un jeune bénévole, sont restés sur place toute la journée, soit de 10 h à 15 h 30. Ils ont ainsi dîné sur le site de la Station et se sont joints à toutes les activités. Il s’agissait majoritairement de petites familles.

Lac Croche
Les gros projets actuels
Au début de la journée, une description du travail qui se fait à la Station en matière de recherches a été présentée et les gros projets actuels ont été exposés, en plus d’expliquer la mission du GRIL (Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique). L’importance des écosystèmes aquatiques a également été expliquée. Puis, tous ont été invités à une belle visite de trois des différents lacs de la Station, pour en distinguer leurs caractéristiques. Le tout fut suivi d’un atelier sur les bactéries. Parents et enfants ont alors utilisé les microscopes.

Du phytoplancton et le zooplancton
Ils ont aussi ramené des colonnes de Winogradsky, un miniécosystème qui permet de mettre en évidence l’activité microbienne des sédiments d’un lac. Chacun a pu rapporter un de ces écosystèmes pour les disposer sur le bord de leurs fenêtres. Un phénomène intriguant pourra alors être observé : ainsi, différentes couleurs de différentes bactéries se formeront en couches au fil des semaines. Ensuite, les participants ont regardé le phytoplancton au microscope, qu’ils sont allés chercher eux-mêmes avec un filet pour récolter les algues microscopiques et les ont rapportées au laboratoire. Puis, le zooplancton, qu’ils ont recueilli également de leurs propres mains, fut étudié par tous au microscope binoculaire, où les grands groupes dans nos lacs ont pu être différenciés.

Des ateliers très intéressants
Les invertébrés aquatiques de nos ruisseaux furent l’atelier suivant. Entre autres, les larves de libellules furent un sujet abordé : il est intéressant d’apprendre que, lorsqu’elles ne sont pas matures, elles sont aquatiques! Des insectes qui se construisent une carapace avec des morceaux de roche ou de bois trouvés dans l’eau (des trichoptères), ont été admirés à la loupe. Le dernier atelier, mais non le moindre, fut la récolte de poissons qui ont été mis dans des aquariums, surtout quelques espèces de menés.

Une activité pédagogique pour compléter la journée
Pour conclure cette belle journée, il y a eu des jeux-questionnaires. Cette activité pédagogique, qui s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes, sera de retour l’an prochain, vers la même période de l’année. En espérant vous avoir convaincu de la pertinence et du plaisir d’une telle activité, il apparaît important de souligner aussi que la santé de nos lacs, c’est la responsabilité de tous, et il en va de chaque citoyen, en particulier les résidents riverains, de s’assurer du bien-être de nos beaux lacs laurentiens. Après tout, ils sont grouillants de vie, et leur rôle n’est plus à prouver! Venez faire un tour l’an prochain, découvrez les secrets de nos lacs et toute la vie qu’ils abritent… c’est un rendez-vous gratuit, enrichissant et pédagogique, en plus d’être en plein air, beau temps mauvais temps, pour petits et grands!

Texte: Audrey Tawel-Thibert

Paru le 14/07/2014