Citoyens

Antoine-Michel LeDouxAntoine-Michel LeDoux

Ça se passait d’même…pour la famille Pilon-Hankins du lac Connelly Sud. 1982-1992 : Une décennie de plaisir avec les Revues-Spectacles de ski nautique (partie 2)


1984. En haut, pyramide à 5, les porteurs, Benoît Rondou, Patrice Limoges et Martin Bélisle soutiennent Suzanne Fournel et France Bélisle. Les skieurs Mario Gohier, Patrice Limoges et Denis Lemay planent ensemble dans un 1er passage sur le tremplin pour exécuter un saut triple, dans un 2e passage où pendant que Denis Lemay effectue un saut, Mario Gohier et Patrice Limoges se croisent, sous lui. Ballet nautique avec Josée Taylor, Anne-Marie Legault et France Bélisle. Denis Lemay skie sur un aviron et Patrice Limoges fait des retournements sur une seule jambe avec un ski de figure. Richard Cardinal, M. Pinceau, skie, monté sur un escabeau, fixé sur une soucoupe. Paul Gosselin, résidant pionnier de 71 ans au lac Connelly, porte son costume personnel de clown Gentleman en pyjama, un cigare au bec allumé et Patrice Limoges soutient Julie Hankins, 15 ans, triomphante.

« Le gage de réussite de ses 10 années de Revues-Spectacles du club de ski nautique est sans doute la présence active de tous ces bénévoles qui, spontanément nous ont donné un coup de main à l’organisation », partagent Denis Lemay et Mario Gohier, attablés devant des souvenirs de ces beaux moments.

« Leur aide nous permettait de nous consacrer, spécifiquement, aux jeunes et au spectacle. Lors de ces moments fébriles, immanquablement nous sentions dès les premières minutes que le désir de présenter le meilleur d’eux-mêmes atténuait leur anxiété. Larmes et joie s’entremêlaient souvent avant et après les numéros. Peu importe les erreurs, ce qui importait, confirment du regard les accolytes depuis l’adolescence, était : sécurité et plaisir pour tous, participants comme spectateurs! »


1984. Affiche publicitaire d’un spectacle distribuée dans les commerces et les résidences. À droite, Daniel Brais commentant le spectacle installé sur le toit du P’tit Miami. L’automobile de Daniel Brais (t-shirt blanc) munie de haut-parleurs qui parcourait les routes de Saint-Hippolyte pour annoncer la Revue- Spectacle.

Un bénévolat indispensable : tremplin, bateaux, costumes, animation et publicité
D’année en année, l’organisation prit de plus en plus d’ampleur. Ainsi, dès la troisième année, nous avons bâti bénévolement durant nos temps libres, un nouveau tremplin de saut, selon les plans et dimensions officiels de la Fédération de ski nautique du Québec. Les matériaux ont été financés par des commanditaires, comme Desjardins Marine de Sainte-Adèle qui nous prêtait aussi deux chaloupes rouges à moteur pour la sécurité des skieurs afin d’être conforme aux règles de la Fédération. Aussi, avec les contacts de Mario Gohier auprès d’André Dupras, responsable du spectacle de ski nautique de La Ronde, nous avions l’opportunité de récupérer chaque année, les costumes usagés des anciens spectacles du lac des Dauphins. Presque deux semaines avant l’événement, une campagne publicitaire était élaborée dans les commerces, les résidences et jusqu’à la radio CKJL de Saint-Jérôme où Guy Aubry, animateur, en informait la population par sa remarquable voix de basse.



En haut, Robert Hankins, le clown coureur, en action. Jean-Louis Lauzon, skieur de niveau canadien, personnifiait un personnage saoul qui dérangeait participants et spectateurs. Photo prise d’un ami de passage des participants, qui, une année, déguisé en policier pour vendre des billets de tirage moitié-moitié, a volé le show en devenant un souffre-douleur très amusant des clowns. Au centre, deux photos des clowns : Érick Pilon et Pascal Vincent qui animaient la foule entre deux numéros. En bas, le numéro des 4 clowns où tour à tour, chacun s’arrêtait au bout du saut à ski avant de faire leur numéro : Raymond Dionne jouait un clown marcheur, Denis Lemay, le clown plongeur, Mario Gohier, le clown glisseur et Robert Hankins qui imitait dans les airs, sur une distance remarquable, un clown coureur.






Les clowns, indispensables athlètes de la rigolade et de la sécurité
L’air de rien, les clowns constituaient une grande part de chaque spectacle. De l’ouverture à la fermeture, autant sur l’eau que parmi la foule, ils étaient tour à tour animateurs de foule, maillons entre les numéros et surtout, gardiens de sécurité sur le lac. Postés dans les chaloupes rouges comme le prévoyait la règlementation de la Fédération, ils pouvaient intervenir rapidement. Leurs prestations qui semblaient parfois improvisées étaient pourtant bien rodées.

Fiesta après le spectacle
« Que de générosité de la part de Gilles St-Onge, propriétaire du P’tit Miami, se rappellent aussi, Denis Lemay et Mario Gohier! Une grande partie de l’été, nous nous installions sur la plage de son établissement pour pratiquer nos numéros et devenions une attraction pour ceux qui fréquentaient son commerce. Il acceptait que nous rangions là, gratuitement, notre matériel (c’est aussi là qu’hivernisait notre tremplin) et acceptait chaque été, que les spectateurs envahissent sa plage pour assister au spectacle. À la fin de la journée, heureux comme nous de notre réussite, pour célébrer, il nous offrait à ses frais de larges pizzas du Restaurant des Nations et tous les breuvages que nous désirions. Ces belles soirées se terminaient au rythme de musiques et de danses grisantes pour de jeunes ados ».

ledoux@journal-le-sentier.ca

Photo: Denis Lemay